dans leurs regard c’était une effroyable
fixité
comme un rappel d’une mort résignée
acceptée
regards passants transparents d’une vie
trop absente
ils ne semblaient ouverts que sur leur vide
épuisés
comme si leur monde avait perdu toute
consistance

je me dis que je n’étais pas comme eux
un instant
me rassurant je me dis extérieur
je me dis
qu’en moi vivaient des choses résistantes
que ma vie
n’était pas cette attente dérisoire
cependant
je sentais qu’il faudrait aller vers
leur futur

partout le spectre de l’indifférence
me guettait