il fallait que je sorte
je savais que la journée
avait été brûlante
il fallait que j’aille dans
la rue j’allais vers la
fenêtre ouverte le ciel
était inexorable
il faisait trop bleu profond
il y avait du monde
dans la rue il me fallait

sortir descendre dans
la rue sentir l’odeur des
foules me perdre là
pour oublier ce ciel sans
indulgence il faisait
plus frais dehors que dans la
chambre j’entrai dans un
bar très éclairé grouillant
de monde et demandai
une tasse de café

il était bien trop chaud
je me brûlai le palais