je m’assis devant la fenêtre
devant la fenêtre
les yeux mi-clos les yeux fixant
la surface bleue
du ciel au travers des dentelles
usées au travers
du réseau déchiré des fleurs
du rideau le bleu
inhumain fixant le ciel bleu
fixant le rideau

alors je me dis le bonheur
le bonheur serait
rester là indéfiniment
rester sans bouger
indéfiniment éviter
peut-être éviter
de rompre par des mouvements
brusques l’ordonnance
peut-être calme de ce monde
risquer le désordre

derrière le rideau prise une
mouche bourdonnait