il me sembla que son regard
s’adressait à moi
qu’il insistait attendait
que sa promenade
autour du kiosque faisait signe
son hésitation
m’invitait c’était un signe
ses yeux m’appelaient
furtivement vifs et noirs
ils me regardaient

il me sembla que ce regard
saisi à cette heure
ce regard ignorant la foule
ouvrait une vie
qu’il m’offrait une chance neuve
qu’il pouvait changer
tout ce qui composait ma vie
que ce geste simple
pouvait effacer mes erreurs
permettre autre chose

je sus alors que cette chance
était trop cruelle