25 février 2013

le rideau

  je m’assis devant la fenêtre devant la fenêtre les yeux mi-clos les yeux fixant la surface bleue du ciel au travers des dentelles usées au travers du réseau déchiré des fleurs du rideau le bleu inhumain fixant le ciel bleu fixant le rideau alors je me dis le bonheur le bonheur serait rester là indéfiniment rester sans bouger indéfiniment éviter peut-être éviter de rompre par des mouvements brusques l’ordonnance peut-être calme de ce monde risquer le désordre derrière le rideau prise une mouche bourdonnait    
Posté par balpe à 06:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 février 2013

la course

  la forêt était déserte fermée j’ignorais son silence j’y entrai en courant mais cessai vite de courir m’efforçant d’apercevoir à travers les feuillages denses un ciel qui devrait être bleu infini immensément bleu et je n’en voyais que d’infimes parcelles je courrais jusqu’à la perte des sens toutes les cellules de mon torse étaient une origine de douleur irradiante il me fallait cependant courir comme si de cette souffrance devait naître l’incertitude d’un calme nouveau je fuyais comme pour dans cette fuite me perdre  
Posté par balpe à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,