24 octobre 2013

la vie

   on n’est rienon meurt on ne laisse aucun signenulle traceaucun signe de soi la vien’est rien d’autreque ce passage solitaireau milieud’un infini de solitudesd’un momentoù chacun ne pense qu’à soion oublieon croit que l’amour vit d’oubli    
Posté par balpe à 18:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 février 2013

le café (1)

  il fallait que je sorte je savais que la journée avait été brûlante il fallait que j’aille dans la rue j’allais vers la fenêtre ouverte le ciel était inexorable il faisait trop bleu profond il y avait du monde dans la rue il me fallait sortir descendre dans la rue sentir l’odeur des foules me perdre là pour oublier ce ciel sans indulgence il faisait plus frais dehors que dans la chambre j’entrai dans un bar très éclairé grouillant de monde et demandai une tasse de café il était bien trop chaud je me brûlai le palais   ... [Lire la suite]
Posté par balpe à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,