31 août 2013

le soleil (2)

  pourquoi es-tu si cruelle j’au rais tellement voulu t’aider et je délirai pensai elle est odieuse le soleil entrait dans la chambre il éclairait la couverture rouge du lit il lui donnait une couleur de flamme il illuminait je délirai pensai pourquoi es- tu si cruelle pourquoi le soleil entrait dans la chambre dorée il enflammait toute la couver ture rouge et j’avais une intense envie de pleurs car le soleil entrait dans la chambre incendiait la couverture je me glissai au bord du lit et ce fut un effort    
Posté par balpe à 15:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 août 2013

l'anniversaire (4)

  dans la pénombre de la chambre perdus au fond du temps nous n’avons fait que nous aimer nous caresser nous endormir nous aimer dormir nous caresser nous rendormir vivant tout ce temps aux abords du rêve pendant des jours des jours des nuits sans jamais sortir jusqu’à ce que nous ayons faim terriblement faim nous avons fait l’amour nous sommes restés là nos deux corps toujours l’un dans l’autre serrés étendus nous avons dormi fait l’amour dormi sans savoir si c’était la nuit ou la nuit s’il faisait jour et c’était comme un... [Lire la suite]
Posté par balpe à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 août 2013

le regard (2)

  je me sentis déprimé je me sentis pesant alourdi lourd alourdi pesant de toute cette affrayante lassitude qui m’entourait alors je me sentis alourdi déprimé vide et cette immense lassitude pesait autour de moi des gens tout autour de moi des gens qui m’enfermaient comme si chacun des gens parmi eux n’attendait autre chose que sa mort comme s’ils traversaient chacun leur vie sans désirs sans bonheur sans désir comme si la vie n’était que gestes quotidiens je cherchai un regard un d’espoir seul un regard    
Posté par balpe à 15:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 août 2013

le monde

  le monde est mou gluant résister est inutile serrer les dents les poings fou de vouloir résister ce monde est bien trop mou où tout geste fort s’englue se perd résister est vain ce monde est mou poisseux qui se dilue devant tout essai de résistance hurler souffrir pleurer rien ne sert qui ne rencontre rien que l’indifférence et le vide sans espoir l’absence de saisie de lieu solide où frapper indifférence molle et nulle où la mort même n’est qu’un moment sans emprise d’une pleine indifférence il faudrait se défendre mais nos... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,