20 août 2013

l'anniversaire (4)

  dans la pénombre de la chambre perdus au fond du temps nous n’avons fait que nous aimer nous caresser nous endormir nous aimer dormir nous caresser nous rendormir vivant tout ce temps aux abords du rêve pendant des jours des jours des nuits sans jamais sortir jusqu’à ce que nous ayons faim terriblement faim nous avons fait l’amour nous sommes restés là nos deux corps toujours l’un dans l’autre serrés étendus nous avons dormi fait l’amour dormi sans savoir si c’était la nuit ou la nuit s’il faisait jour et c’était comme un... [Lire la suite]
Posté par balpe à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 juin 2013

l'anniversaire (3)

  jamais je n’ai eu de réponse parler aux autres j’aurais voulu parler aux autres me mêler aux passants parler et c’était impossible j’avais besoin des autres de bien parler je changeais d’avis deux ou trois fois j’aurais aimé décider quoi faire il y avait dans l’air quelque chose de tendu de déprimé comme trop attendu presque cinq heures j’aurais voulu des réponses et le soleil était brûlant il me fallait être sûr que tous étaient en vie impuissant je restai sans parler comme un enfant en bas âge aveugle impuissant   ... [Lire la suite]
Posté par balpe à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 avril 2013

l'anniversaire (2)

  j’aurais voulu bri ser les murs hurler mordre et bri ser les murs dire é coutez-moi le ciel est bien trop bleu ongles rongés telles des dents limées à dé chirer le vide u sés des cris du bleu du ciel cri er écoutez-moi saisir au cœur chacun d’entre eux m’arrêter de mar cher m’asseoir il était à peine cinq heures et l’air é tait brûlant il faisait bien trop bleu pour marcher il faisait mal au corps à cette en vie d’hurler déchi rer frémissante cette envie crier sur les pas de la foule j’aurais voulu lacérer leur vi sage sous... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
28 janvier 2013

l'anniversaire (1)

je n’attendais plus rien d’heureux je n’attendais rien malgré le ciel d’un bleu si vif d’un bleu si profond tout semble comme si l’orage n’éclatait jamais il doit être à peine cinq heures et le soleil est brûlant je souffre enfermé dans le temps dans l’instant dans la pulsation du temps du sang je n’attends rien comme un homme lié qu’on va tuer qui cherche à rompre ses liens je tremble pleure je suis étranger à tout je n’attends rien d’heureux il n’y a pas du tout d’air le ciel est bien trop bleu la mort elle-même hésite à venir... [Lire la suite]
Posté par balpe à 23:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,