11 novembre 2013

les étoiles

il y avait des étoiles des étoiles en nombre infini et c’était absurde à crier absurde cette beauté c’était d’une absurdité hostile comme si la nuit voulait me remettre à ma place et les étoiles dessinaient le vide de ma vie   je désirais que le jour se lève j’avais hâte que le soleil gommât toute cette plénitude je pensai qu’au moment où les étoiles mourraient je serais là dans la rue quand toutes ces étoiles disparaîtraient je serais là me retrouverais   je craignais moins pourtant le ciel étoilé que l’aube    
Posté par balpe à 07:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 août 2013

le regard (2)

  je me sentis déprimé je me sentis pesant alourdi lourd alourdi pesant de toute cette affrayante lassitude qui m’entourait alors je me sentis alourdi déprimé vide et cette immense lassitude pesait autour de moi des gens tout autour de moi des gens qui m’enfermaient comme si chacun des gens parmi eux n’attendait autre chose que sa mort comme s’ils traversaient chacun leur vie sans désirs sans bonheur sans désir comme si la vie n’était que gestes quotidiens je cherchai un regard un d’espoir seul un regard    
Posté par balpe à 15:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 février 2013

la fenêtre

  j’ai peur de mourir je dis je me sens mal je me sens plus mal j’ai vécu obsédé par la peur de la mort je dis je me sens seul je ne supporte pas même la vue d’une fenêtre vide elle me donne le vertige voici entrouverte la fenêtre la mort    
Posté par balpe à 22:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 février 2013

le regard (1)

dans leurs regard c’était une effroyable fixité comme un rappel d’une mort résignée acceptée regards passants transparents d’une vie trop absente ils ne semblaient ouverts que sur leur vide épuisés comme si leur monde avait perdu toute consistance je me dis que je n’étais pas comme eux un instant me rassurant je me dis extérieur je me dis qu’en moi vivaient des choses résistantes que ma vie n’était pas cette attente dérisoire cependant je sentais qu’il faudrait aller vers leur futur partout le spectre de l’indifférence me guettait
Posté par balpe à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
28 janvier 2013

l'anniversaire (1)

je n’attendais plus rien d’heureux je n’attendais rien malgré le ciel d’un bleu si vif d’un bleu si profond tout semble comme si l’orage n’éclatait jamais il doit être à peine cinq heures et le soleil est brûlant je souffre enfermé dans le temps dans l’instant dans la pulsation du temps du sang je n’attends rien comme un homme lié qu’on va tuer qui cherche à rompre ses liens je tremble pleure je suis étranger à tout je n’attends rien d’heureux il n’y a pas du tout d’air le ciel est bien trop bleu la mort elle-même hésite à venir... [Lire la suite]
Posté par balpe à 23:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,