on n’est rien
on meurt on ne laisse aucun signe
nulle trace
aucun signe de soi la vie
n’est rien d’autre
que ce passage solitaire
au milieu
d’un infini de solitudes
d’un moment
où chacun ne pense qu’à soi

on oublie
on croit que l’amour vit d’oubli