08 février 2013

la course

  la forêt était déserte fermée j’ignorais son silence j’y entrai en courant mais cessai vite de courir m’efforçant d’apercevoir à travers les feuillages denses un ciel qui devrait être bleu infini immensément bleu et je n’en voyais que d’infimes parcelles je courrais jusqu’à la perte des sens toutes les cellules de mon torse étaient une origine de douleur irradiante il me fallait cependant courir comme si de cette souffrance devait naître l’incertitude d’un calme nouveau je fuyais comme pour dans cette fuite me perdre  
Posté par balpe à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 février 2013

le ciel

  le ciel était d’un bleu vif mais tout se passait comme d’un bleu vif comme si le ciel était d’un bleu vif mais tout d’un bleu vif comme si l’orage allait l’orage venu d’on ne savait où du bleu du ciel allait comme s’il allait éclater comme si du bleu allait éclater l’orage déchirer le ciel ouvrir soudain d’un coin ce bleu si pur mais tout comme si le bleu vif n’était qu’apparence l’orage ouvrir vif ce bleu éclater comme s’il allait bleu déchirer bleu l’apparence du ciel si tout du bleu du ciel allait s’extirper l’orage ... [Lire la suite]
Posté par balpe à 14:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 février 2013

le couteau

  à la pensée que j’appartenais à la cohue à la foule des rues la cohue à la mêlée j’ai commencé à me sentir dégoûté malade dégoûté car je me savais moi aussi sans but sans raison véritable d’être d’exister de vivre j’ai traîné dans les rues jusque vers la nuit rôdé et je sentais monter en moi une envie de mort dans ma poche mes doigts serraient un couteau une arme je rôdais par les rues serrant mon couteau crispé un sentiment de meurtre m’envahissait j’avais la fringale de planter mon couteau dans un ventre    
Posté par balpe à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 février 2013

la solitude

  il vaudrait mieux revenir en arrière vous avez l’air à bout vous êtes assis vous semblez pourtant toujours prêt à tomber qu’est ce qu’il y a vous souffre vous deviendrez fou vous êtes saoul vous le croyez sans doute vous ne savez pas ce que c’est que de vivre seul     
Posté par balpe à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 février 2013

le regard (1)

dans leurs regard c’était une effroyable fixité comme un rappel d’une mort résignée acceptée regards passants transparents d’une vie trop absente ils ne semblaient ouverts que sur leur vide épuisés comme si leur monde avait perdu toute consistance je me dis que je n’étais pas comme eux un instant me rassurant je me dis extérieur je me dis qu’en moi vivaient des choses résistantes que ma vie n’était pas cette attente dérisoire cependant je sentais qu’il faudrait aller vers leur futur partout le spectre de l’indifférence me guettait
Posté par balpe à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 février 2013

l'odeur (1)

je me souvenais enfant avoir été très sale avoir adoré l’ordure j’éprouvais une envie de boue de crasse de merde j’étais trop net trop propre j’ai regardé mes mains elles respiraient le soleil mes vêtements d’été clairs étaient en bon état l’odeur de ma propreté me poursuivait partout comme un remords m’obsédait je voulais me rouler dans la fange me souiller me salir et puer obliger autour de moi les passants à sentir ma présence à me montrer du doigt se détourner fuir appeler la police j’aurais voulu vomir
Posté par balpe à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 janvier 2013

l'anniversaire (1)

je n’attendais plus rien d’heureux je n’attendais rien malgré le ciel d’un bleu si vif d’un bleu si profond tout semble comme si l’orage n’éclatait jamais il doit être à peine cinq heures et le soleil est brûlant je souffre enfermé dans le temps dans l’instant dans la pulsation du temps du sang je n’attends rien comme un homme lié qu’on va tuer qui cherche à rompre ses liens je tremble pleure je suis étranger à tout je n’attends rien d’heureux il n’y a pas du tout d’air le ciel est bien trop bleu la mort elle-même hésite à venir... [Lire la suite]
Posté par balpe à 23:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 janvier 2013

la main

je pris sa main l’attirai vers moi la lui passai très lentement sur ma joue que la pique ma barbe revêche de quatre jours elle garda ma main elle l’embrassa longtemps elle attira ma main surpris je ne sus que dire son baiser insistait je ne sus comment faire j’étais prêt à pleurer tout prêt à sangloter car elle ne pouvait rien je le savais je sentais qu’elle ne pouvait rien pour moi je ne pouvais rien surmonter j’attendais sans rien dire regardai ses yeux qui me fixaient elle sut que malgré moi des larmes échapperaient
Posté par balpe à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 janvier 2013

la peur

on a tous besoin de barreaux pour tenir de repères de cadres où fixer nos regards on a besoin on veut savoir éviter l’effroi du vide le vertige besoin pour éviter l’effroi du vide on veut croire on croit quelque chose on se croit utile on se croit on veut aimer se croire utile aux autres a besoin de croire savoir que la vie ne tourne pas à vide on a besoin de savoir vivre comme si la vie n’était ce point isolé d’un mouvement infini où se fondre on a besoin de s’aimer comme si chacun était nécessaire on a peur
Posté par balpe à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,